Rechercher
  • les muséniaux

Les muséniaux, le commencement

Mis à jour : sept. 28


Les muséniaux, le commencement


Il y a un an, Jean-François Bélisle, directeur général et conservateur en chef du Musée d’art de Joliette a eu une idée folle : lancer un projet pour créer un dialogue entre les 18 – 35 ans et les institutions culturelles.


Depuis trop longtemps, les jeunes sont totalement absents des lieux culturels, que ce soit au Québec, au Canada ou ailleurs dans le monde. Nous avons donc fait de ce problème une priorité. Il ne fut pas très compliqué de convaincre d’autres institutions à se lancer dans cette aventure avec nous, car nous sommes nombreux à être confrontés à cette problématique. Au cours de l'année qui vient de se terminer, nous avons réuni cinq partenaires dans Lanaudière, un comité scientifique de haut niveau, l'entreprise numérique Blanko et plusieurs collaborateurs, tous prêts à s'engager pour rétablir un dialogue avec les jeunes.


Après plusieurs rencontres, il fallait donner une vision claire à ce projet. Pour attirer les jeunes dans nos institutions, il faut absolument les inclure dans notre processus de réflexion. Mieux, les mettre au centre du projet et qu’elles-ils nous proposent elles-eux mêmes des solutions qui leur ressemblent.


On tenait un filon, mais comment pousser les jeunes à partager leurs idées ? À proposer leur vision ?

Il nous fallait une méthode.


Lors d’une rencontre au mois de décembre 2019 avec Nicolas Dompierre, chef de produit, innovation et créativité chez Blanko, il nous parle du design thinking, une méthode créative qu’utilise Google et qui est très bien expliquée dans le livre Sprint de Jake Knapp.


Bingo ! Méthode trouvée et, en plus, c'est Nicolas qui animera notre premier atelier, qu'on appelle maintenant des sprints créatifs. Une bénédiction, car en plus d’être un animateur inspirant, c’est lui qui sera responsable de la création de la solution numérique que les jeunes élaboreront. Il pourra donc prendre le pouls, être en première ligne et n’échapper aucune information précieuse que les jeunes partageront.



La suite des étapes à partir de ce moment-là, c’est de : mettre en ligne un site web, créer les réseaux sociaux du projet (facebook, instagram), lancer l’image de marque, et confirmer les dates de 6 sprints créatifs à travers Lanaudière.


En janvier, c’est la première table qui arrive et toute l’organisation qui va avec. Les jeunes seront-ils au rendez-vous ? Auront-ils envie de se prononcer sur les questions de la culture, de l'accessibilité, du numérique et de ce qu'on pourrait faire... autrement ?





78 vues
Les muséniaux

Des sprints créatifs qui allient culture et technologie et qui s'adressent aux jeunes Lanaudoises et Lanaudois.

Faites partie de la communauté. 😎

Camille Blachot, coordonnatrice

equipe@museniaux.com

450 756-0311, poste 232

Un projet collaboratif avec 

Ce projet est réalisé grâce au soutien financier de

© 2020 Les muséniaux. Tous droits réservés.